• La ballade de l'impossible - Norwegian wood ノルウェイの森

    la ballade de l'impossible Norwegian wood Trần Anh Hùng  qui nous avait déjà envoutés avec L'Odeur de la Papaye Verte nous plonge cette fois à la fin des années 60, dans un Tokyo agité par les révoltes contre les institutions. C'est dans ce monde en pleine mutation que Watanabe (Ken'ichi Matsuyama), jeune étudiant, va découvrir l'amour, avec la violence des sentiments que l'on éprouve pour la première fois, avec son lot de cruauté, de délices, d'inaccessibilité au bonheur et d'espoir.
    L'esprit du livre de Murakami y est respecté.
    Une magnifique promenade à travers les âmes accompagnée d'une bande son de premier ordre. J'ai notamment adoré réentendre le merveilleux "She brings the rain" de CAN...

     

     
    norwegian wood La ballade de l'impossible 
    Titre original : Noruwei No More
    Date de sortie : 04 Mai 2011
    Durée : 2010 japonais 2h 13min
    Réalisé par : Tran Anh Hung
    Avec : Kenichi Matsuyama, Rinko Kikuchi, Audrey Daniel

    Film nominé 3 fois
    Festival du Film Asiatique de Deauville 2011 13ème édition
    - Lotus d'Or du meilleur film (Tran Anh Hung)
    - Lotus du jury (Tran Anh Hung)
    - Lotus Air France - Prix de la Critique Internationale (Tran Anh Hung)
    « Utagawa le visionnaire, précurseur de la Tokyo Sky Tree ?L'esprit du Tanka à St-Germain-des-Prés »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    6
    Vendredi 27 Mai 2011 à 17:26

    Il y a en effet la façon de traiter le sujet et le contexte. La forêt de Mogari est intemporel, ça pourrait se passer n'importe quand finalement. Pour la ballade de l'impossible, l'époque est troublée. ça apparaît par-ci par-là mais je trouve que le comportement des protagonistes correspond bien à l'époque et aux événements qui troublent le Japon... Pas facile de les mettre en comparaison...


    Moi aussi, jaime bien discuter comme ça, de mes impressions^^

    5
    Ageha Profil de Ageha
    Mardi 24 Mai 2011 à 01:38

    Oui, c'est vrai que les deux films sont traités différement, comme tu le dis dans le sens inverse pour La forêt de Mogari.
    Je crois que j'ai trouvé La Ballade de l'impossible très sombre aussi et qu'avant j'avais vu La forêt de Mogari qui m'avait donné un impression opposée... je cherche trop à comparer...
    Intéressant ce petit "débat", c'est ce que j'aime, discuter à propos d'1 film que je viens de voir, je trouve ça super!

    (En fait, tu peux même regarder toute la trilogie : Amours chiennes qui est le meilleur volet à mon avis,  21 grammes et Babel qui clot la trilogie)

    4
    Lundi 23 Mai 2011 à 02:24

    De mon point de vue, le film n'avait pas pour vocation de tirer les larmes des spectateurs. C'est la vie, tout simplement ou tout cruellement et le réalisateur n'a pas sombré dans le pathos. Je comprends ta réaction et ce sentiment un peu oppressant, pesant. Finalement, la forêt de Mogari est traité à l'inverse. Les personnages sont déjà déchirés par le deuil, entamés par une rupture profonde mais le film est traité avec un rythme rapide, des moments de légèreté et d'ivresse qui atténuent la douleur et élèvent la tragédie de l'existence au sacré par un rituel de passage inattendu et poétique. Les acteurs semblent tout donner dans leur rôle et on a le sentiment d'être au plus près d'eux, de marcher avec eux, d'être fatigués autant qu'eux, tandis que dans la ballade de l'impossible, plus de demi-teintes, on reste somme toute spectateur, un peu en retrait... Il faudra que je regarde Babel, tu as raison^^

     

    3
    Ageha Profil de Ageha
    Dimanche 22 Mai 2011 à 01:26

    Voilà, j'ai vu le film cet après-midi (j'ai jamais vu autant de film asiatiques au ciné en si peu de temps depuis que j'habite à Nancy^^).
    J'avoue que j'ai un peu de mal à dire quoi que ce soit sur Norwegian Wood, le film est très beau c'est vrai, j'adore toujours cette nature très présente qui a beaucoup d'importance.
    Les acteurs sont excellents, mention spéciale au second rôle féminin, j'avais l'impression qu'elle souriait tout le temps^^
    J'avais vu Matsuyama Kenichi dans un rôle comique avant ce film, un otaku de 24 ans dingue d'un perso d'anilmé "Max Robo" dans Sexy Voice and Robo, un drama (ça plairait surement à Masa^^) et là un rôle totalement différent. Vraiment cet acteur peut tout jouer...passer de la comédie au drame sans problème.
    Et Rinko Kikuchi a beaucoup de talent aussi, vraiment, si tu à l'occasion de voir Babel, n'hésite pas.

    Le seul soucis c'est que malgré le fait qu'il soit très triste, j'ai ressentis beaucoup moins de choses qu'un "Forêt de Mogari" par exemple...je m'attendais à pleurer en fait mais même pas une petite larme. Je sais pas, peut-être que j'ai trouvé son côté "mélo" trop lourd....j'arrive pas à me décider et du coup je galère un peu pour écrire un article -_-

    Mais tu vois, il m'a marquée puisque j'y pense encore et j'ai toujours cette chanson dans la tête depuis que j'ai quitté la salle!

    2
    Lundi 9 Mai 2011 à 12:02

    Pas vu Cyclo non plus... Je ne connais pas l'actrice mais je la suivrai avec attention. Beaucoup de présence, un ton très juste. J'ai apprécié. La façon de filmer de Tran Anh hung est absolument merveilleuse. On est sur du quasi huis clos avec des trios imposés où l'équilibre est précaire. Des scènes fortes de toute beauté, bref... je suis certaine que tu vas l'apprécier à sa juste valeur^^

    1
    Lundi 9 Mai 2011 à 11:29

    Il n'est pas encore sortis à Nancy, j'espère que je pourrai le voir parce que j'aime beaucoup Tran Ahn Hung et Matsuyama.
    Je regrette juste que Tran ahn hung ne sorte plus de films vietnamiens...et je n'ai toujours pas vu Cyclo!
    L'actrice a joué dans Babel, une jeune sourde, tu l'avais vu?
    Merci pour ton avis, je vais guetter les sorties ciné :-)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :